Maquettes antiques d'Orient

De l’image d’architecture au symbole

Béatrice MULLER

 

Broché, 22 x 28 cm, 296 p., 180 illustrations

Septembre 2016

 

Improprement dénommées dans la mesure où elles n’émanent généralement pas de l’architecte, les « maquettes architecturales » du Proche-Orient et de la sphère orientale de la Méditerranée préclassiques sont des objets polyvalents dont la vocation est essentiellement symbolique.

Fabriquées dans des matériaux aussi divers que la pierre, l’ivoire, le bois, le bronze – voire l’or ou l’argent selon les sources écrites – et, le plus fréquemment, la terre, elles entretiennent avec l’architecture proprement dite des relations de fidélité toute relative. Il n’en demeure pas moins que celles-ci, comparées à la réalité architecturale retrouvée par la fouille, sont véridiques et plus ou moins réalistes.

Chacune des régions considérées – Iran, Anatolie, bassin syro-mésopotamien, Levant, Chypre, Crète, Grèce et Égypte – marque évidemment ces modèles réduits de son empreinte propre. Ainsi l’Égypte et Chypre les animent-ils de personnages figurés dans des actions de la vie quotidienne. Au contraire, la Mésopotamie et la Grèce archaïque se contentent de volumes suggestifs auxquels la première adjoint des détails décoratifs de toute sorte. Cet ouvrage constitue la première somme sur l’ensemble de ce matériel archéologique à la charnière de l’histoire de l’art, de celle des techniques et de celle des religions, qui révèle des aspects très divers de ces sociétés anciennes des mondes orientaux. Il bénéficie d’une très riche iconographie (plus de 400 maquettes).

 

ISBN 9782708410121

PRIX 49 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

La Gaule Belgique

Xavier DERU, Roland DELMAIRE  

 

Relié sous jaquette, 24 x 30 cm, 140 p., 133 illustrations en couleurs

Mai 2016

 

Guidé par l’ambition, suivant le destin de Rome de diriger le monde, César conquiert par un enchaînement d’événements la totalité de la Gaule. Le Nord sera intégré à l’Empire et constituera la province de Gaule Belgique. Ce territoire comprend le Nord et l’Est de la France, la Belgique, le Grand-Duché du Luxembourg et la partie occidentale de l’Allemagne actuelle.

L’objectif de cet ouvrage est d’effacer les frontières pour appréhender dans sa totalité la réalité antique durant laquelle les nombreux peuples autochtones vivant sur place, emportés dans une histoire globale, ont dû se forger de nouvelles identités sur les fondements de la terre et de la culture de leurs ancêtres. Pas à pas, cet ouvrage explore ce territoire et cette société, de la conquête romaine jusqu’à l’aube du Moyen Âge. Depuis les premières découvertes de la Renaissance jusqu’aux fouilles les plus récentes, il présente l’histoire événementielle et les aspects de la vie quotidienne : les agglomérations, les activités économiques et religieuses. Au préalable sont présentés l’environnement, essentiel à la compréhension des hommes du passé, ainsi que le substrat indigène. Certains sites ou découvertes sont encore inédits et une documentation originale a été créée. L’ouvrage s’appuie sur un volet cartographique original et une série de plans, des photographies d’objets et de sites, ainsi que des restitutions de monuments, notamment des illustrations de maquettes, des archéo-sites ou des aquarelles.

 

ISBN 9782708410091

PRIX 44 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

La sculpture hellénistique

Formes, thèmes et fonctions

François QUEYREL

 

Relié sous jaquette, 22,5 x 28 cm, 432 page, 467 illustrations

Mars 2016

 

Ce volume traite de la période la plus riche de l’art grec : la période hellénistique. François Queyrel, qui est probablement le mieux à même d’entreprendre ce vaste travail, nous offre une synthèse stimulante sur la sculpture grecque à l’époque hellénistique, de la mort d’Alexandre en 323 av. J.-C. à la bataille d’Actium en 31 av. J.-C. La sculpture hellénistique fascine par sa richesse et sa diversité qui sont le reflet d’une histoire faite d’échanges dans un monde élargi jusqu'aux portes de l'Inde par la conquête d’Alexandre : l’horizon géographique se déplace au loin et l’art s’ouvre à de nouveaux effets et de nouveaux publics. Durant les trois siècles de cette période, il est difficile d’inscrire la complexité artistique dans un schéma linéaire. Pour dégager des lignes de force, il faut d’abord comprendre les principales formes qu’a prises la sculpture hellénistique. La question est ici abordée par l’histoire de sa réception pour retrouver l'émerveillement de l’homme de la Renaissance, qui découvrait à Rome des chefs-d’œuvre antiques connus par les textes. L’art hellénistique, c’est la nouveauté, la nature, la spontanéité, la vérité : les images le confirment. La documentation, renouvelée par des découvertes récentes, éclaire un art qui prône la variété et vise à toucher l’individu. Pour comprendre ces sculptures et cerner leur action, on doit les mettre en contexte : c’est ainsi que l’étude des thèmes et des fonctions amène à saisir les mécanismes du dynamisme artistique et les ressorts de l’émotion. Cet ouvrage novateur devrait faire date tant en histoire de l’art qu’en archéologie. Il fait suite aux deux volumes rédigés par Claude Rolley sur la sculpture grecque des origines à la fin de la période classique.

 

ISBN 9782708410077

PRIX 89 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Cahiers archéologiques n°56

 

Broché, 21 x 30 cm, 192 pages, 163 illustrations

Mars 2006

 

La revue est largement ouverte aux investigations archéologiques qui envisagent les documents d’art comme des témoignages sur l’histoire des idées et des croyances religieuses.

 

Sommaire :

John Cotsonis Religious Figural Images on Byzantine Lead Seals as a Reflection of Visual Piety during the Iconoclastic Controversy

André Bonnery Les représentations symboliques de Jérusalem sur le tapis de la Création de Gérone

Apostolos G. Mantas Parables and Eschatology in Eastern Christian Art

Nina Iamanidzé Le thème du Jugement dernier dans l’art religieux de la Géorgie : les témoignages archéologiques les plus anciens

Mati Meyer Hiding in Plain Sight: The Second Coming and the Last Judgment in the Vatican Psalter, gr. 752

Simone Piazza Un Jugement dernier byzantin du xiie siècle en Sicile normande : la « Grotta del Crocifisso » à Lentini

Ioanna Rapti Le Jugement dernier arménien : réception et évolution d’une imagerie eschatologique médiévale

Véronique Deur-Petiteau Trois cycles de Joseph entre Orient et Occident : Venise, Sopoćani, Ohrid

Pierre-Yves Le Pogam Un art du recyclage : des sculptures gothiques remployées dans des façades gothiques

L. Khrushkova Joseph Strzygowski, Joseph Wilpert and the Russian school of Byzantine Studies

 

ISBN 9782708410060

PRIX 70 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Catalogue des inscriptions étrusques et italiques du musée du Louvre

Dominique BRIQUEL

 

Relié, 22,5 x 28 cm, 400 pages, 300 illustrations en couleurs, 130 dessins

Mars 2016

 

L’Italie antique, avant la conquête romaine et l’adoption progressive du latin à partir du iiie siècle av. J.-C., se présentait comme une mosaïque de peuples, qui parlaient des langues très variées et utilisaient différents alphabets. Les inscriptions qui ont été conservées témoignent de la richesse de ce patrimoine écrit et constituent une source fondamentale de connaissances sur l’histoire et la culture de ces différents peuples. Cela est particulièrement vrai pour les Étrusques, qui ont joué un rôle essentiel dans le développement de l’écriture dans l’Italie antique à partir de la fin du viiie siècle av. J.-C. et qui nous ont laissé plusieurs milliers d’inscriptions. Au sein de la collection étrusque et italique du musée du Louvre, l’une des plus riches hors d’Italie, figure un ensemble important d’inscriptions, dont beaucoup étaient jusqu’ici peu connues, voire inédites. Ce catalogue, qui rassemble pour la première fois l’ensemble de cette collection épigraphique, s’attache à étudier les objets qui portent les inscriptions (vases en bucchero ou vases attiques, urnes en pierre ou en terre cuite, statuettes en bronze, bijoux en or…), à retracer l’histoire souvent méconnue des pièces jusqu’à leur entrée au musée, à rendre compte des lectures qui ont pu être déjà proposées de ces textes et à en présenter une traduction et une interprétation. Il offre ainsi un panorama richement illustré des différents usages de l’écrit chez les Étrusques et les autres populations de la péninsule : inscriptions funéraires, marques de possession et formules de dons, dédicaces aux dieux, marques d’artisans, ou encore légendes accompagnant les images.

 

ISBN 9782708410039

PRIX 59 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Natures mortes dans la Rome antique

Jean-Michel CROISILLE

 

Relié, 22 x 28 cm, 160 pages, 117 illustrations en couleurs

Septembre 2015

 

C’est à l’époque romaine que peintures, mosaïques et fresques montrent un intérêt croissant pour la représentation des objets de la vie quotidienne, si bien que l’on situe désormais à cette période l’origine du genre de la nature morte, thème appelé à prendre une place considérable dans l’art occidental. Cet ouvrage est d’abord consacré à la présentation et à l’étude de ces œuvres, pour certaines inédites, replacées dans leur contexte historique, qui témoignent de la ¬finesse des artistes et artisans qui les réalisèrent. Il existe, par ailleurs, toute une série de textes, principalement poétiques, consacrés au même thème, qu’il s’agisse de la description de victuailles, d’objets variés ou de cadeaux faits lors de scènes de repas. Dans une démarche originale, l’auteur s’attache aux Épigrammes du poète Martial, écrites au Ier siècle de notre ère, pour souligner les correspondances frappantes existant entre son œuvre et les représentations de natures mortes quasi contemporaines. Loin de la pompe et du triomphe romains, elles parlent, avec humour parfois, de l’éphémère de la vie quotidienne. Ce livre de Jean-Michel Croisille, spécialiste de la peinture romaine, est le fruit d’un travail approfondi sur les textes et la peinture antiques. Il offre une approche singulière de la culture romaine, entre poésie et art pictural.

 

ISBN 9782708409842

PRIX 43 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Art et civilisations de l’Orient hellénisé

Rencontres et échanges culturels d’Alexandre aux Sassanides

Sous la direction de Pierre LERICHE

 

Relié, 22 x 28 cm, 328 pages et environ 240 illustrations en partie en couleurs

Novembre 2014

 

Avec la conquête d'Alexandre (330-323 av. J.-C.) et la création des empires séleucide et lagide, la civilisation de l'Orient entre de plain-pied dans la sphère culturelle du monde grec. L'hellénisme se diffuse et se transforme lui-même au sein de nouvelles capitales. Alexandrie, Antioche, Pergame et Séleucie du Tigre remplacent Athènes. Les idées, les artistes et les marchandises circulent sur de longues distances, de la Méditerranée jusqu’à l’Inde en passant par l’Asie Centrale, provoquant de multiples transferts culturels. L’hellénisme sert de matrice à l’expression officielle des nouveaux empires et royaumes d’Orient, où se développent des expressions artistiques aussi diverses que l'art gréco-iranien du Nimrud Dagh, l'art parthe de Palmyre ou d’Europos-Doura ou encore l'art indo-scythe et l'art gréco-bouddhique. Cet ambitieux ouvrage regroupe les contributions d'éminents spécialistes et embrasse les territoires allant de l’Égypte à l'Inde. Ils s'appuient sur les dernières découvertes en Syrie, en Irak mais aussi en Asie Centrale et en Afghanistan, et attirent l'attention sur les destructions de sites archéologiques, notamment, au Proche-Orient.

 

ISBN 9782708409835

PRIX 65 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Cahiers archéologiques n° 55 (2013-2014)

Sous la direction de Jannic DURAND (musée du Louvre)

 

Broché, 21 x 29,7 cm, 168 pages et nombreuses illustrations en noir

Décembre 2014

 

Sommaire

Arc triomphal, décor et structuration de l’espace ecclésial dans les églises normandes de Sicile (XIIe siècle), par Sulamith Brodbeck – Au sujet du néoplatonisme du Moyen Âge : des indices dans l’art des XIe et XIIe siècles, par Barbara Franzé – Documents et œuvres d’art : remarques sur quelques ivoires gothiques français, par Danielle Gaborit-Chopin – Les inscriptions de la basilique de Iovianos de Chypre, par Georges Kiourtzian – L’église Saint-Antoine de Kellia en Chypre : étude du décor peint, par Ourania Perdiki – Byzantine Water Spouts with Zoomorphic Head and Channel, par Philip Niewöhner – The Church of the Virgin of Meronas and the Kallergi Family, par Maria Borboudaki.

 

ISBN 9782708409767

PRIX 70 euros

 

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Césarée maritime

Ville fortifiée du Proche-Orient

Sous la direction de Jean MESQUI

 

Relié, 22 x 28 cm, 376 pages et 539 illustrations en couleurs.

Juin 2014

 

Césarée maritime, fondée par le roi Hérode le Grand pour rivaliser avec Alexandrie, devint capitale de la province romaine de Palestine. Devenue byzantine, la cité ne cessa de s’agrandir, débordant ses murailles primitives. Prise successivement par les Perses, les Arabes et les Croisés, la ville fut magnifiquement restaurée par Saint Louis avant d’être balayée par les troupes du sultan Baïbars. En suivant le fil directeur de ses fortifications, l’ouvrage retrace les étapes de la vie urbaine de Césarée : quatre enceintes successives qui constituent les coquilles emboîtées de cette ville resurgie du passé, complétées par un théâtre transformé en citadelle et par un château. Pour la première fois, ces éléments sont étudiés dans leur ensemble de façon détaillée, en utilisant toutes les sources disponibles et en mettant à profit relevés et fouilles menés par une récente mission archéologique ainsi que de nombreuses vues anciennes, dessins et plans, restitutions en 3D et photographies actuelles. L’ouvrage les replace dans le contexte des fortifications du Proche-Orient, depuis l’Antiquité jusqu’au Moyen Âge, dont Césarée maritime demeure un témoignage unique à maints égards.

 

ISBN 9782708409743

PRIX  69 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

L’art romain tardif et paléochrétien

De Constantin à Justinien

Josef ENGEMANN

 

Relié sous jaquette, 24 x 32,5 cm, 272 pages et 280 illustrations en couleurs.

Octobre 2014.

 

Ce volume de Josef Engemann, l'un des plus grands spécialistes actuels de l'art paléochrétien, propose une relecture magistrale de la production artistique depuis l’avènement de Constantin le Grand jusqu’au règne de l’empereur byzantin Justinien. Si nul n’ignore l’impact que l’architecture et les arts figuratifs paléochrétiens exercèrent sur les créations du Moyen Âge occidental et sur l’art byzantin en Orient, on sait moins combien le premier art chrétien, en dépit de la nouveauté de ses défis architecturaux et de ses thématiques, fut influencé par des œuvres antérieures ou contemporaines, profanes ou sacrées. L'auteur cherche à comprendre les témoignages des différentes formes d’art à partir du contexte historique et social de leur temps, en s’appuyant notamment sur les croyances partagées par la population antique, qu’elle soit chrétienne ou païenne. Le lecteur découvre ainsi l’étonnante richesse des réalisations artistiques de cette période. Les édifices majeurs, des basiliques de Ravenne à Sainte-Sophie de Constantinople, sont présentés ainsi que les statues et monuments impériaux. L’auteur aborde la question de l'interdit biblique des images et les débuts de l'art juif et chrétien. Il inclut dans son propos la naissance de l'art funéraire chrétien, les édifices profanes et leurs décors, ainsi que les arts artisanaux et les arts précieux.

 

ISBN 9782708409675

PRIX 89 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

L’art romain des conquêtes aux guerres civiles

Gilles SAURON

Collection Histoire de l'art romain, vol. 2

 

24 x 32,5 cm, 312 pages, 276 illustrations en couleurs

Paris, Picard, septembre 2013

 

Ce volume couvre les deux derniers siècles avant notre ère, quand les conquêtes romaines se multiplient et que Rome reçoit un grand nombre d’oeuvres d’art récupérées sur les royaumes vaincus et accueille de nombreux artistes. Au terme de ces deux siècles, l’art romain était né et s’apprêtait, après l’art grec, à conquérir le monde.

 

 

 

ISBN 9782708409484

PRIX 90 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

La colonne trajane

Alexandre Simon STEFAN

Avec la collaboration d'Hélène CHEW

 

Format à l'italienne 36 x 30 cm, 304 pages, 99 illustrations et 63 doubles-pages

Paris, Picard, novembre 2015

 

L’un des plus célèbres monuments de l’art officiel romain, la colonne Trajane, commémore à Rome la conquête par l’empereur Trajan du royaume géto-dace. Avec sa  frise de 200 m de long enroulée en spirale sur un fût haut de 30 m, elle constitue le plus vaste ensemble de bas-reliefs entièrement conservé de l’art antique. La présente publication, qui en constitue désormais l’édition de référence, s’appuie sur les 250 clichés sur verre exécutés en 1862 d’après les moulages de la colonne commandés par Napoléon III. Demeurés à ce jour inédits, ils offrent la meilleure image des reliefs dont on dispose, en les montrant dans leur état d’il y a 150 ans. L’assemblage de ces photographies par A. S. Stefan aboutit à la restitution jamais réalisée en continu de la frise : 63 doubles planches dans un grand format permettent de présenter pour la première fois, sans coupures arbitraires, toutes les scènes de la narration, ainsi que la frise d’armes du piédestal, à une échelle qui en facilite l’observation. Les recherches récentes de l’auteur sur les Géto-Daces et leurs rapports successifs avec les Grecs, les Macédoniens et les Romains, de César à Trajan, lui permettent d’interpréter les épisodes et les messages de cette narration muette, en intégrant la colonne à la série des monuments érigés par Domitien après ses guerres en Dacie. Le rôle de Napoléon III et l’émergence de la photographie au XIXe siècle sont présentés par H. Chew, conservateur en chef au musée de Saint-Germain-en-Laye, où sont conservés les clichés. Cette édition s’adresse aussi bien aux historiens, aux amateurs de l’Antiquité, de l’art, de la photographie, qu’aux étudiants et au plus large public.

 

ISBN 9782708409460

PRIX 100 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

L'art égéen 2

Mycènes et le monde mycénien

Jean-Claude POURSAT

 

Relié sous jaquette, 22,5 x 28 cm, 304 pages et 387 illustrations

Décembre 2014

 

Ce second volume de l’histoire de l’art égéen est consacré à l’art mycénien, depuis son apparition en Grèce continentale, vers 1600 av. J.-C., jusqu’à la fin du deuxième millénaire, vers 1050-1000. L’art mycénien naît, à Mycènes en particulier, avec les œuvres prestigieuses des tombes à fosse puis s’affirme et se transforme, d’abord lorsque les Mycéniens s’installent en Crète, au palais de Cnossos, après 1450, puis lorsqu’ils édifient eux-mêmes, à partir de 1350, leurs propres palais à Mycènes, Tirynthe, Pylos et Thèbes. L’étude intègre les dernières formes de l’art mycénien, de la destruction des palais vers 1200 jusqu’à la fin de l’âge du Bronze. Les principales œuvres (monuments, fresques, orfèvrerie, glyptique, figurines, vases) et les styles majeurs sont décrits, analysés et abondamment illustrés. Cet ouvrage offre une synthèse des connaissances et des interprétations actuelles, en utilisant la documentation la plus récente, alors que les découvertes ont été nombreuses ces trente dernières années et les interprétations souvent renouvelées. Jean-Claude Poursat montre ainsi comment l’art mycénien, héritier de la tradition minoenne et dernier art palatial, s’impose progressivement dans les différentes parties du monde égéen, assimile les traditions régionales et s’intègre aux courants artistiques qui traversent la Méditerranée orientale, de l’Égypte à Chypre et au Levant.

 

ISBN 9782708409453

PRIX 65 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Les peintures romaines de Tunisie

Alix BARBET

 

24 x 28 cm, 336 pages, 466 illustrations en couleurs

Paris, Picard, octobre 2013

 

Cet ouvrage présente les peintures romaines de Tunisie, en grande partie inconnues. De nombreux dessins et restitutions de l’auteur permettent d’appréhender les styles, les motifs ainsi que les intentions des commanditaires.

 

 

ISBN 9782708409446

PRIX 79 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

La céramique grecque aux époques géométrique et orientalisante (xie-début vie siècle av. J.-C.)

COULIE Anne

Collection Les manuels d'art et d'archéologie antiques

 

Prix Ambatielos 2014 de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

22,5 x 28 cm, 304 pages, 416 illustrations.

Paris, Picard, mai 2013.

 

Cet ouvrage couvre une des époques les plus créatives de la céramique grecque, qui se caractérise par la floraison de nombreux ateliers locaux et l’essor d’identités artistiques distinctes. À l’image d’un monde grec pluriel, constitué d’une multiplicité de régions et de cités, jalouses et fières de leur autonomie, les vases grecs étudiés révèlent un trait essentiel de la civilisation hellénique.

Prix : 88 euros

ISBN : 9782708409262

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Cahiers archéologiques n° 54

 

In-4 broché, 168 pages.

Paris, Picard, novembre 2012.

 

Prix : 70 euros

ISBN : 9782708409231

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

L’Afrique romaine. Tripolitaine et Tunisie

BARATTE François

 

In-4 cartonnage illustré sous jaquette, 144 pages, 135 illustrations en couleurs. Chronologie, bibliographie. Paris, Picard, février 2012.

 

Rome a laissé en Afrique des traces impressionnantes, où l'on peut encore apprécier l'importance d'une province qui a compté parmi les plus riches de l'Empire romain. Cet ouvrage retrace l'histoire de l'Afrique Proconsulaire durant l'Antiquité jusqu'à sa disparition au VIIe siècle, nous révélant une province au patrimoine somptueux.

Prix : 65 euros

ISBN : 9782708409118

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

L'Art romain d'Auguste à Constantin

ANDREAE Bernard

 

In-4 pleine toile de l'éditeur sous jaquette illustrée, 318 pages, 219 illustrations en couleurs. Bibliographie, index. Paris, Picard, avril 2012.

 

Troisième volume de cette nouvelle collection de référence sur l'art romain, cet ouvrage, très richement illustré et porté par un texte érudit d'une grande originalité, parcourt les caractéristiques les plus importantes de la production artistique en architecture, sculpture, peinture et dans les arts mineurs et les métiers de l'époque.

Prix : 90 euros

ISBN : 9782708409101

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

L'Art romain des origines au iiie siècle av. J.-C.

COARELLI Filippo

 

In-4 pleine toile de l'éditeur sous jaquette illustrée, 254 pages. Bibliographie. Index.

Paris, Picard-Jaca Book, septembre 2011.

 

Premier volume d'une nouvelle histoire de l'art romain en 5 volumes qui tiendra compte des dernières recherches archéologiques.

Prix : 91,30 euros

ISBN : 9782708409040

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Art et archéologie du Champa. Une ancienne civilisation du Viet Nam

GUILLON Emmanuel

 

In-8 broché, 245 pages, 120 illustrations en noir et 49 en couleurs. Dynasties. Glossaires. Bibliographie. Index. Paris, Picard, octobre 2011.

 

Entre le viie et le xviie siècle de notre ère, sur les plaines du centre du Viet Nam, a fleuri une civilisation aujourd'hui disparue et peu connue, le Champa. Cet ouvrage replace dans leur contexte chacun des 25 grands sites inventoriés et en analyse les décors architecturaux.

Prix : 54,80 euros

ISBN : 9782708408647

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS