Rites et société dans l'Occident médiéval

Alain RAUWEL  

 

Broché, 16 x 24 cm, 150 p.

Collection Les Médiévistes français

Septembre 2016

 

L’histoire des rites est bien davantage qu’une « histoire de la liturgie » : c’est une histoire des rapports codifiés entre les hommes et le divin, tels qu’ils sont vécus dans les sociétés qu’ils contribuent à structurer. Les interactions entre des paroles et des gestes, les milieux qui les inventent et les mettent en pratique et les conceptions du monde sur lesquelles ils s’appuient sont au coeur de cette recherche de longue haleine, menée depuis plus de quinze ans et dont les étapes ont été ici rassemblées et retravaillées.

Au commencement sont les réalités constitutives de l’action rituelle : des mots (ceux du Canon de la messe), des moments (le triduum pascal, coeur calendaire du système chrétien), des éléments matériels (le vin, le feu). Elles disent l’inscription de la ritualité dans les rythmes de la vie sociale. Sont ensuite analysés les enjeux des cérémonies, solennelles ou quotidiennes. Les approches convergent ici vers une phase très particulière de l’histoire de l’Église latine, la « réforme grégorienne » : quelle a été alors la place des rites ? Que disent les débats dont ils ont fait l’objet sur des évolutions qui dépassent l’espace réservé du sanctuaire ? Comment ont-ils été utilisés dans le processus de construction de la domination cléricale ? Parce que l’auteur de ces études a toujours dialogué avec les historiens du bâti, un dernier volet porte sur les espaces cultuels médiévaux, et notamment leur coeur : l’autel, présenté ici comme un point de gravitation du système de chrétienté. Que le volume s’achève sur l’évocation d’un liturgiste des Lumières montre combien, plus que d’autres, les études rituelles sont le fruit d’un héritage séculaire, dont il importe de mener à bien l’inventaire critique ; ce recueil voudrait aussi y contribuer.

 

ISBN 9782708410138

PRIX 30 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Navires et constructions navales au Moyen Âge

Archéologie nautique de la Baltique à la Méditerranée

Eric RIETH

 

Broché, 17 x 24 cm, 352 p., 179 illustrations

Juin 2016

 

L’objet de ce livre est de proposer une lecture archéologique de l’histoire de l’architecture navale maritime médiévale. S’agissant d’archéologie, ce sont les épaves qui en constituent les sources primaires, mais pas seulement, car les autres sources historiques, écrites principalement, ainsi que les sources ethnographiques, le sont également. Dans cet ouvrage, les bateaux médiévaux ont été envisagés dans le but de restituer les savoirs et les savoir-faire, les gestes et les pratiques techniques, le « penser » et le « faire », et de retrouver les charpentiers de bateaux du Moyen Age et leur culture technique dans toute leur diversité. Les limites chronologiques sont comprises entre la fin du Ve siècle et la fin du XVe siècle.

Elles correspondent à deux moments historiques forts de transition des techniques de construction navale en Méditerranée et en Atlantique. Les limites géographiques se situent à l’échelle large de l’Europe du nord et du sud c’est-à-dire aux espaces nautiques maritimes de l’Atlantique à la Baltique ainsi qu’à ceux du bassin occidental et oriental de la Méditerranée. Chaque fois que possible, une ouverture sur les techniques de construction navale et les navires médiévaux propres au littoral aquitain, breton, normand, catalan ou provençal a été effectuée. Chacun des chapitres se rapportant à une tradition architecturale déterminée est décliné sous des approches différentes en fonction des sources archéologiques les plus récentes et des problématiques historiques les plus actuelles, mais aussi en fonction du choix de rendre compte de l’état des recherches sous la forme d’une synthèse totalement absente de la bibliographie française et étrangère.

 

ISBN 9782708410114

PRIX 38 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

L'économie romaine en Italie à l'époque républicaine

Jean-François CHEMAIN

 

Broché, 17 x 24 cm, 192 p.

Avril 2016

 

La conquête de l’Empire et l'économie romaine sont inextricablement mêlées. Les cinq siècles de la République correspondent à la conquête par Rome de l'Italie (509-241), puis du Bassin méditerranéen (après 201). Rome, modeste cité du Latium enclavé, aux terres dures à  travailler, au sous-sol vide de ressources minières, devient en cinq siècles le cœur politique et économique d'un empire s’étendant sur trois continents.

Avec les guerres, Rome a gagné des terres, mais aussi du butin, des tributs. Elle a dû construire des routes militaires, qui ont servi aux commerçants, prendre l’habitude de la mer, s’habituer à manipuler les monnaies sur lesquelles elle mettait la main. L'agriculture se pratique désormais dans de grandes exploitations, utilisant les nouvelles terres conquises et la main d’œuvre esclave ; l’artisanat se développe avec l’émergence de grands ateliers pour répondre aux exigences de production de masse d’un marché étendu à la Méditerranée ; des activités commerciales de plus en plus lointaines voient le jour, financées par des spécialistes du maniement d'argent, et encadrées par un droit désormais assoupli. La société romaine s’en trouve bouleversée. On ne saurait ainsi dissocier l'économie de la conquête romaine. Celle-ci a favorisé le développement de celle-là, mais en sens inverse celle-là a nourri celle-ci. Si de nombreux travaux viennent apporter des éclairages sur des domaines particuliers de l'économie, il manquait une véritable synthèse de recherches les plus récentes. Tel est l'objet de cet ouvrage.

 

ISBN 9782708410107

PRIX 33 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Mots, cris et devises emblématique dans l’Europe médiévale et moderne

Philippe PALASI

 

Broché, 16,5 x 24 cm, 672 pages

Mars 2016

 

 

Ce répertoire, constitué par l’édition d’un manuscrit de la bibliothèque des vicomtes de Jonghe d’Ardoye conservé en mains privées, enrichi de diverses sources imprimées et monumentales, recense près de 32 550 mots, cris et devises d’individus, familles ou institutions de l’Europe occidentale médiévale et moderne. Mots emblématiques ou devises héraldiques, ces phrases personnelles ou familiales véhiculent les aspirations religieuses, sentimentales ou guerrières de leurs contemporains et tentent de transmettre à la postérité un reflet de leurs mentalités et de leurs goûts. Cet outil de recherche, classé alphabétiquement et suivi d’un volumineux index, rendra de nombreux services aux historiens, historiens de l’art, chercheurs, étudiants et curieux.

 

ISBN 9782708410084

PRIX 59 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Des dieux civiques aux saints patrons (ive-viie siècle)

Textes réunis par Jean-Pierre CAILLET, Sylvain DESTEPHEN, Bruno DUMEZIL, Hervé INGLEBERT

 

Broché, 16 x 24 cm, 384 pages

Janvier 2016

 

Les origines tardo-antiques des saints patrons des villes médiévales renvoient à l’évolution des communautés chrétiennes qui devinrent du ive au vie siècle progressivement majoritaires au sein des cités antiques. Auparavant, le modèle religieux païen civique distinguait ce qui relevait du public et du privé dans les relations avec le divin, ce qui n’était pas le cas des communautés chrétiennes. Lorsque celles-ci sont peu à peu devenues presque équivalentes aux collectivités civiques, le christianisme a alors assumé des dimensions collectives. La question du lien éventuel entre le culte, public ou privé, des dieux et des héros, et celui des saints locaux, est débattue depuis l’Antiquité tardive. Les paradigmes religieux païen et chrétien étaient si différents que même des éléments apparemment similaires pouvaient ne pas avoir la même signification. Il faut donc être extrêmement prudent en étudiant leurs permanences, transformations, restructurations, disparitions ou créations. Les auteurs de cet ouvrage ont abordé les aspects religieux collectifs dont les cités étaient le cadre, en insistant sur les évolutions des fonctions religieuses locales communes aux deux systèmes religieux païen et chrétien : la définition du corps social par le culte (les cultes civiques des païens ; la relation des cités à leurs saints locaux par les rites, les monuments, l’iconographie et l’hagiographie chez les chrétiens) et la protection de la vie et de la prospérité des personnes (principalement les fonctions de guérison et de protection individuelle). Ils ont complété ces approches en prenant en compte les variations régionales et chronologiques au sein du monde romain (Asie Mineure, Grèce, Afrique du Nord, Proche-Orient, Italie, Gaule) ainsi que la réflexion sur les saints des nations (Gaule, Arménie). Ils dressent un riche tableau de l’origine du culte des saints dans le monde tardo-antique.

 

ISBN 9782708410046

PRIX 36 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

L’éducation dans le monde romain

Catherine WOLFF

 

Broché, 17 x 24 cm, 272 pages

Août 2015

 

Cet ouvrage propose une synthèse des recherches récentes qui ont renouvelé nos connaissances sur la question de l’éducation dans le monde romain. L'auteur propose de réfuter les idées préconçues et d'en souligner l'évolution au cours du temps ainsi qu'à travers l'Empire. La longueur de la période envisagée (République et Empire) permet de saisir les évolutions du système éducatif. L’étude s’attache ensuite aux matières enseignées. Si les premiers apprentissages, la grammaire et la rhétorique sont importants, il ne faut négliger pour autant ni les autres matières, qu'elles soient intellectuelles ou manuelles, ni l’éducation du corps. Les personnes concernées par l'éducation sont nombreuses, parents, professionnels ou élèves. Tout aussi nombreuses sont les méthodes pour dispenser l’enseignement, des manuels jusqu’au tirocinium fori en passant par les suasoires et les controverses. Le grec n'a ainsi pas partout la même importance, les exercices et les matières enseignées ne sont pas partout les mêmes. Enfin le monde romain est vaste et l'auteur s'attache à distinguer les différences entre l’Occident et l’Orient d’abord, entre les différentes provinces de chacun de ces blocs ensuite. Le système éducatif adopté par les Romains forme des élites et vise à recréer et reproduire la société telle qu’elle existe, avec en particulier sa hiérarchie sociale, politique et économique. De même que la société évolue, il a évolué. Si l’on retrouve dans les territoires conquis par Rome un système identique à celui qui existe à Rome, c’est parce que l’éducation est un marqueur social, et que l'élite se doit de l’adopter, bien que certaines provinces sont moins bien pourvues que d'autres en écoles et en professeurs.

 

ISBN 9782708409934

PRIX 39 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Suger de SAINT-DENIS

Abbé, soldat, homme d'Etat au XIIe siècle

Françoise GASPARRI

 

Broché, 17 x 24 cm, 208 pages, 20 illustrations en couleurs

Août 2015

 

Suger est une personnalité du monde médiéval dont il faut saisir la complexité. Abbé de Saint-Denis au XIIe siècle, régent du royaume durant la deuxième croisade, initiateur de l’art gothique en France, il fut avant tout un moine bénédictin, mais aussi un soldat, un historien et un grand serviteur de l’État capétien. De condition modeste, il entra à dix ans comme oblat à l’abbaye royale de Saint-Denis et s’identifia très tôt à l’abbaye, dont il dit lui-même qu’elle fut « sa mère ». Remarqué par son abbé, puis par le roi Philippe Ier, pour ses talents d’orateur et de négociateur, il fut rapidement chargé d’importantes ambassades en Europe et à la cour pontificale. Gestionnaire des possessions de Saint-Denis, il dut s’impliquer personnellement dans plusieurs guerres meurtrières, ce dont il garda toute sa vie le remord. Devenu conseiller et proche du roi Louis VI, il participa à son gouvernement. Élu abbé de Saint-Denis, il entreprit l’immense chantier de reconstruction de l’abbatiale en y introduisant des formes nouvelles, dites « gothiques », fruit de ses nombreux séjours auprès du pape, à Rome et en Italie du Sud. Rédacteur de la vie de Louis VI le Gros et chroniqueur des premières années du règne de Louis VII, Suger inaugure l’historiographie royale des Grandes Chroniques de France. Homme de Dieu, obsédé par l’usure du temps et de l’oubli, Suger voulut faire de toute son action une « œuvre plus durable que le bronze », un témoignage pour l’avenir. Son œuvre écrite et son œuvre bâtie en sont, aujourd’hui encore, le symbole vivant.

 

ISBN 9782708409910

PRIX 32 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Le décor peint de la maison médiévale

Orner pour signifier en France avant 1350

Térence LE DESCHAULT DE MONREDON

 

Collection Espaces médiévaux

Broché, 17 x 24 cm, 352 pages, 221 illustrations en couleurs

Novembre 2015

 

Cet ouvrage présente une vue d’ensemble de la peinture murale figurative dans l’habitat médiéval en France avant les années 1350, lesquelles sont marquées par le début de la guerre de Cent Ans. Ce vaste sujet a été nourri par de nombreuses découvertes récentes, en grande partie dues à l’essor de l’archéologie du bâti dans les dernières décennies et la plupart effectuées dans des habitations privées, peu accessibles au public. À travers l’organisation du décor, son emplacement, les thèmes choisis, l’auteur révèle l’atmosphère que pouvait dégager l’intérieur d’une maison médiévale. Les nombreux décors mis au jour en France, dont le plus fameux est sans doute celui de la tour Ferrande (Vaucluse), permettent de mettre en lumière les thématiques abordées, lesquelles font une large place au mode de vie aristocratique. Les commanditaires s’y réfèrent volontiers, quel que soit leur milieu social. La riche iconographie rassemblée pour illustrer ce panorama permet d’appréhender la diversité des solutions adoptées par les décors conservés dans les maisons tant urbaines que rurales. Renouvelant la connaissance du décor peint ainsi que la compréhension de la société médiévale des xiie, xiiie et xive siècles, l’auteur laisse entrevoir la vie des élites médiévales, nous faisant toucher du doigt un aspect culturel intime et méconnu de la sphère laïque.

 

ISBN 9782708409903

PRIX 39 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Noms, surnoms, prénoms au Moyen Âge

Monique BOURIN, Pascal CHAREILLE

 

Collection Les médiévistes français, n°12

 

Broché, 16 x 24 cm, 288 pages

Novembre 2014

 

Un prénom et un nom pour désigner une personne nous apparaît comme « naturel », d’autant plus que ce système s’est imposé à une grande partie de la planète. En Europe occidentale, l’usage de désigner toute personne par un prénom et un « nom de famille » s’est installé très tôt, entre l’an mil et le XIVe siècle. C’est à cette naissance, à ses rythmes, à ses nuances régionales que se sont consacrés les auteurs, dont ce volume rapporte la démarche et les principaux résultats. Ils décrivent les étapes qui ont permis d’analyser comment dans la période centrale du Moyen Âge, s’est construite une « nouvelle anthroponymie », pour désigner une partie de la population, les hommes laïcs. Car c’est pour eux que s’est créée l’anthroponymie à deux éléments, le nom et le surnom. Rapidement, cette enquête, partie de quelques régions françaises, s’est élargie à l’Europe. Ce livre montre les développements qui se sont imposés aux chercheurs, dont la question de la stigmatisation par le nom ainsi que la manière dont l’anthroponymie réagit aux migrations. Derrière ces questions, c’est tout le rôle, intégrateur ou discriminant, de l’anthroponymie qui est posé. La société médiévale n’est pas tendre, elle rit de l’aveugle et se moque du boiteux, elle se méfie de l’étranger qui passe, mais elle ne manque pas de solidarité et d’ouverture sur le monde. Les auteurs font par ailleurs le point sur les concepts, les méthodes et les instruments statistiques qui ont été mis au point et constituent maintenant un protocole applicable pour de nouveaux corpus. Ils en font un ouvrage de référence sur la question du nom au Moyen Âge.

 

ISBN 9782708409828

PRIX 38 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

L’entreprise rhénane, mythe ou réalité ?

Hommage à Michel HAU

Sous la direction de Pierre LAMARD, Nicolas STOSKOPF

 

Broché, 16 x 24 cm, 268 pages

Février 2015

 

L’historien Michel Hau, professeur émérite à l’université de Strasbourg, a étudié dans ses ouvrages les origines des performances économiques de l’Europe rhénane : il considère que la ressource humaine est la clé de la compétitivité et que celle-ci est corrélée avec la transmission de comportements de génération en génération, notamment dans les entreprises familiales et les dynasties patronales. Ce volume d’hommage interroge, dans le contexte de crise économique et sociale que nous connaissons actuellement, le modèle rhénan d’entreprise : à dominante familiale, il est caractérisé par la préoccupation du long terme, l’ancrage territorial, le recours à l’autofinancement et au soutien bancaire plutôt qu’à la Bourse, la conception d’une communauté associant capital et travail, les solidarités interentreprises. En bref, il représente une vision humaniste et partenariale de l’entreprise ou, si l’on veut, une certaine forme de capitalisme « durable ». Mythe ou réalité ? Notion historique, fossile ou vivante ? Concept strictement allemand ou transfrontalier ? Les contributions et les points de vue rassemblés dans cet ouvrage apportent des réponses contrastées à ces questions, fondées sur une diversité d’échelles d’analyses, d’approches disciplinaires, d’expériences et de sensibilités.

 

ISBN 9782708409781

PRIX 34 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Rémunérer le travail au Moyen Âge

Pour une histoire sociale du salariat

Sous la direction de Patrice BECK, Philippe BERNARDI, Laurent FELLER

 

16 x 24 cm, 528 pages

Mai 2014

 

Cet imposant ouvrage collectif rassemble les contributions de médiévistes européens et américains qui abordent la question du salaire au Moyen Âge et de la rémunération réelle du travail à travers l’ensemble de l’Europe. Ils traitent successivement de l’historiographie du salariat au Moyen Âge, de la désignation du paiement du travail, des formes de l’embauche et la composition du paiement, et enfin de l’évaluation des rémunérations. Cette question a longtemps été abordée sous l’angle exclusif de l’étude du binôme prix/salaire afin de traiter de la question du niveau de vie. Or, le salaire est aussi une question d’histoire sociale, qui relève d’une forme d’anthropologie économique. Il fournit en effet l’essentiel du revenu d’une partie importante de la population urbaine et d’une fraction non négligeable de la population rurale dès le XIIIe siècle. La négociation du salaire, son montant, les modalités de son versement structure la vie d’un nombre croissant de personnes, hommes et femmes. Ainsi, c’est au moment de l’embauche que se détermine le montant et la nature du salaire : selon que la négociation porte sur un prix ou sur des journées, sur une tâche ou sur du temps, les rapports entre employeurs et employés ne sont pas les mêmes. De même, la valeur de ce qui est offert en contrepartie du travail, qu’il s’agisse d’argent ou de prestations en nature, de même que les modalités du versement, varient d’un métier à un autre et d’une région à une autre. C’est de ces diversités que les auteurs se sont efforcés de rendre compte en décrivant les nombreuses approches de la rémunération à travers les différentes professions, milieux urbains ou ruraux, périodes concernées. L’importance de cet ouvrage, qui regroupe des historiens comme des spécialistes de l’histoire économique, en fera un ouvrage clef pour la compréhension de la question des rapports de travail dans l’Europe médiévale.

 

ISBN 9782708409712

PRIX 39 euros

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Revue des études militaires anciennes n°6

Pratiques militaires et art de la guerre dans le monde grec antique

Etudes offertes à Pierre DUCREY à l'occasion de son 75e anniversaire

Réunies par Cédric BRELAZ, Sylvian FACHARD

 

16 x 24 cm, 160 pages, 18 illustrations

Janvier 2014

 

La RÉMA est une revue destinée à un large public, surveillée par un comité restreint et rédigée par des auteurs choisis pour leurs compétences. Elle s’adresse à toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire militaire de l’Antiquité. Son premier objectif est tout simplement de remettre en honneur et de renouveler les études consacrées à la stratégie et à la tactique de cette période. Mais ces deux domaines ne se développent pas de manière autonome ; ils sont étroitement liés au recrutement et à l’armement, et plus largement à la politique et aux institutions, à l’économie et à la société, à la culture (notamment à la romanisation) et à la religion. Pour atteindre leurs objectifs, les auteurs pourront utiliser toutes les sources disponibles, les textes littéraires, juridiques, épigraphiques, papyrologiques, la numismatique et l’archéologie. La RÉMA s’est également imposé un cadre géographique et des limites chronologiques. Elle privilégiera la Méditerranée et les régions qui la bordent : Égypte, Proche-Orient, Grèce et Rome. Et, puisqu’il s’agit d’histoire militaire, les ennemis seront pris en compte. Elle publiera des travaux consacrés aux Germains et aux Iraniens, aux Écossais et aux Scythes, pour n’en citer que quelques-uns. Dans ces conditions, l’Antiquité étant la Proto-histoire et l’Histoire, les limites chronologiques choisies varient suivant les régions : pour le Proche-Orient et l’Égypte, le IVe millénaire pourra servir de point de départ, alors que, pour l’Occident, les sujets étudiés ne seront pas antérieurs au VIIIe siècle.

 

ISBN 9782708409682

PRIX 25 euros

 

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Anne de France

Art et pouvoir en 1500

Sous la direction de Thierry CREPIN-LEBLOND

 

Broché avec rabats, 17 x 24 cm, 224 pages et environ 110 illustrations en partie en couleurs

Novembre 2014

 

Art et pouvoir en 1500, voici comment l’on pourrait résumer ce double portrait d’Anne de France. Fille de Louis XI, elle devient régente du royaume de France à la mort de ce dernier. Une situation inédite pour une femme d'exception qui fait preuve d'une grande intelligence politique et artistique. Dissimulée derrière sa « faiblesse féminine », elle gouverne à travers les hommes qui l’entourent : le roi Charles VIII son frère, le duc de Bourbon son époux et, dans une moindre mesure, le connétable Charles de Bourbon son gendre. Mécène à l’avant-garde de la Renaissance, elle accueille à Moulins les artistes les plus doués de son temps et leur commande de véritables chefs-d’œuvre. L’heure est en effet au mécénat féminin, en cette période de transition qui voit émerger des commandes exceptionnelles. Dans le sillage de l’exposition France 1500, cet ouvrage est le fruit d’un travail collectif dans lesquels les spécialistes de la fin du XVe siècle ont pu resituer Anne de France et son action. Les auteurs abordent l’organisation de son pouvoir en Bourbonnais ; sa pratique du pouvoir à la tête du royaume ; le mécénat artistique d’Anne de France, éducatrice et commanditaire ; le triptyque du Maître de Moulins ; l’édification et la vie dans les palais de Moulins et Fontainebleau.

 

ISBN 9782708409620

PRIX 39 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Dictionnaire des institutions de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles

Marcel MARION

 

In-8 broché, 564 pages

Paris, Picard, janvier 2013, réimpression de l'édition originale de 1923

 

Véritable histoire du gouvernement et de l’administration française à l’époque de la monarchie des Bourbons, entre l’avènement d’Henri IV et l’effondrement du pouvoir personnel de Louis XVI. Un tel dictionnaire constitue un précieux répertoire, qui dispense de recourir à mille ouvrages touffus et dispersés.

 

ISBN 9782708409583

PRIX 38 euros

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Penser la stratégie de l'Antiquité à nos jours

Béatrice HEUSER

 

17 x 24 cm, 432 pages

Paris, Picard, juin 2013

 

L’auteur présente l’évolution de la pensée et de la théorie sur la guerre depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours : les concepts de guerre juste, de guerre totale, de petite guerre, ou encore les évolutions des stratégies navales, aériennes ou nucléaires sont analysés dans cet ouvrage salué par la critique anglo-saxonne.

 

ISBN 9782708409569

PRIX 39 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Dans l'atelier de l'apothicaire

Histoire et archéologie des pots de pharmacie XIIIe-XVIe siècle

Danièle ALEXANDRE-BIDON

Collection Espaces médiévaux

 

17 x 24 cm, 336 pages, 262 illustrations dont 24 en couleurs

Paris, Picard, septembre 2013

 

En se situant à la croisée des sources archéologiques, textuelles et iconographiques, l’auteur livre une archéologie de la santé à partir des vases de pharmacie largement ouverte sur les mentalités médiévales et du début de l’époque moderne : médecins, apothicaires, potiers, peintres, scribes livrent leurs secrets.

 

 

 

ISBN 978-2-7084-0949-1

PRIX 44 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Théories et pratiques de la fiction à l'époque impériale

Textes réunis par Christophe BRECHET, Anne VIDEAU, et Ruth WEBB

 

16 x 24 cm, 320 pages

Paris, Picard, novembre 2013

 

Théories et pratiques de la fiction à l’époque impériale est issu d’un constat paradoxal : l’essor, dans ce moment historique et littéraire, du roman et de multiples autres formes relevant de ce que nous appellerions « fiction », sans qu’une terminologie fixe rende compte de ce phénomène complexe.

Comment les auteurs antiques la concevaient-ils donc en l’absence d’un vocabulaire unifié ? Pouvons-nous cerner dans leurs œuvres mêmes les traces d’une réflexion sur la création et la réception de mondes imaginaires ? Comment celles-ci évoluent-elles ? Quelles transformations spécifiques la révolution culturelle du christianisme, avec son exigence d’une vérité unique, leur imprime-t-elle ?

 

 

 

 

ISBN 9782708409408

PRIX 45 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

L'ancienne bourgeoisie en France

Emergence et permanence d'un groupe social du XVIe au XXe siècle

Xavier de MONTCLOS

 

16 x 24 cm, 152 pages

Paris, Picard, septembre 2013

 

L'ancienne bourgeoisie en France apparaît dans la seconde moitié du XVe siècle en s’appuyant sur le négoce, l’industrie ou les offices royaux. Heurté de plein fouet par la Révolution, ce groupe social cherche à préserver sa cohésion en épousant pour partie les thèses contre-révolutionnaires.

 

 

 

 

 

ISBN 9782708409392

PRIX 31 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Art et industrie, XVIIIe-XXIe siècle

Sous la direction de Nicolas STOSKOPF et Pierre LAMARD

 

In-8 broché, 296 pages, 40 illustrations

Paris, Picard, mars 2013

 

Comment l'art a-t-il investi l'industrie au point de se rendre indispensable à la réussite commerciale d'un produit ? Une étude qui permet de revisiter une grande partie de l'histoire manufacturière française

 

 

 

 

 

 

 

ISBN 9782708409385

PRIX 31 euros

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

La Société médiévale

CARDINI Franco

 

In-4 relié, 285 pages, environ 500 illustrations en couleurs. Bibliographie, index. Paris, Picard, octobre 2012.

 

Franco Cardini, historien italien de renommée internationale, embrasse un millénaire de vie sociale en Europe. Des années 400 à 1400, il retrace l’évolution d’un monde éclaté à la chute de l’Empire romain vers la construction ecclésiale et monastique, l’invention de la cour féodale, l’émergence des villes, la naissance des sciences et des mouvements artistiques : un univers complexe aux strates sociales bien définies, permettant par moment de vastes espaces de liberté. Franco Cardini livre une synthèse renouvelée des spécificités de la société médiévale et cherche à saisir l’extraordinaire complexité de la période tout en la rendant intelligible au lecteur. À partir d’une très riche iconographie, il balaye toute l’Europe, de l’Irlande à la péninsule Ibérique, de la Scandinavie à l’Italie, pour aboutir à l’aube d’un nouveau monde, que les historiens appelleront du nom de Renaissance.

 

Prix : 49 euros

ISBN : 9782708409347

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

RÉMA n°5

Revue des Études Militaires Anciennes

2008-2012

 

In-8 broché, 160 pages, 95 ill.

Paris, Picard, décembre 2012.

 

Prix : 25 euros

ISBN : 9782708409330

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

La société romaine et ses élites

Textes réunis par Sylvain DESTEPHEN et Robinson BAUDRY

Mélanges offerts à Élizabeth DENIAUX

 

In-8 broché, 400 pages, 45 illustrations en noir.

Paris, Picard, novembre 2012.

 

Une trentaine d’universitaires, français et étrangers, ont choisi d’approfondir la question des élites sociales romaines et des groupes politiques, des solidarités de caste et des relations de clientèle. Ils livrent une série de contributions qui examinent ces élites sur le plan politique et judiciaire, familial et social, régional et local. De la République à la période des guerres civiles et au Principat, l’examen de ce groupe dominant permet de reconstituer les stratégies familiales et de replacer les parcours individuels dans le contexte plus large de l’histoire sociale italienne et provinciale (Afrique du Nord, Adriatique, Balkans, Gaule). Rôle des femmes dans la vie politique, place de l’amitié en Gaule, exils, distributions de sel à Rome, mémoire familiale et identité aristocratiques, promotion par les armes sont autant de facettes qui offrent de nouvelles perspectives pour connaître l’histoire de la société romaine.

 

Prix : 39 euros

ISBN : 9782708409323

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

Naissance, vie et mort de l’Empire romain

LE BOHEC Yann

 

In-8 broché, 848 pages, nombreuses illustrations en noir.

Paris, Picard, fin octobre 2012.

 

Suite à ses précédents travaux sur l’armée et sur l’Afrique romaine, Yann Le Bohec livre une vaste réflexion sur l’Empire romain, de sa naissance à la fin du Ier siècle av. J.-C. à sa mort au Ve siècle apr. J.-C. L’auteur suit la chronologie pour aborder de façon thématique et pédagogique les principales facettes de l’Empire romain : institutions, armée, économie, société, vie quotidienne, culture et religions. Traitant tout à la fois des provinces de l’Empire et de l’Italie, en s’appuyant sur les progrès de l’archéologie, l’auteur aborde notamment la crise du IIIe siècle à la renaissance du IVe siècle et ses limites. Sa réflexion insiste sur les évolutions et sur la notion de temps, qui permet d’appréhender les changements qui ont pris place au cours des six siècles concernés. Ce chemin le conduit naturellement à deux questions : quand et pourquoi l’Empire romain est-il mort ? S’appuyant sur une illustration abondante, l’auteur retrace la destinée de l’Empire romain et en restitue la vie et l’esprit dans une synthèse originale qui évite les thèses préfabriquées.

 

Prix : 56 euros

ISBN : 9782708409309

 

SOMMAIRE A VENIR

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Transports, territoires et société

Actes des troisièmes Journées d'études industrielles de Mulhouse-Belfort, novembre 2009

STOSKOPF Nicolas, LAMARD Pierre

 

In-8 broché, couverture illustrée, 276 pages, quelques illustrations et plans. Paris, Picard, novembre 2011. 

 

Ce livre propose trois axes de recherche : l'étude de la stratégie des transports urbains dans les grandes capitales européennes, la prise en compte de grands projets intégrant le paramètre étatique, et l'analyse a posteriori des conséquences des politiques publiques.

Prix : 30,50 euros

ISBN : 9782708409170

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Navigation et géographie dans l’Antiquité gréco-romaine. La terre vue de la mer

KOWALSKI Jean-Marie

 

Prix Jules Girard 2012 de la Société de géographie

In-8 broché, 256 pages, 46 illustrations. Lexique des notions, bibliographie, index. Paris, Picard, mars 2012.

 

A partir des descriptions des espaces maritimes et des itinéraires dans la littérature grecque, l’auteur propose une nouvelle méthode d’appréciation de l’espace dans le monde gréco-romain. De nombreuses descriptions de voyages maritimes, schémas à l’appui, illustrent la manière dont Grecs et Romains naviguaient et relataient leurs déplacements.

Prix : 38 euros

ISBN : 9782708409163

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Allumer le feu. Cheminée et poêle dans la maison noble et au château du XIIe au XVIe siècle

SIROT Elisabeth

Collection Espaces médiévaux

 

In-8 broché, 184 pages, 143 illustrations. Bibliographie. Index.

Paris, Picard, septembre 2011.

 

L'archéologie livre une étude détaillée des problèmes techniques et de la vision intime ou symbolique du foyer, liée aux modes de vie.

Prix : 43,70 euros

ISBN : 9782708409071

 

SOMMAIRE

COMMANDE EN LIGNE

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS